Cahier – numéro 012 – octobre 1983

4.50 $

La brasserie de Saint-Hilaire entre 1865 et 1900 (fin), par Pierre Gadbois

L’auteur est secrétaire de la Société d’histoire de Belœil–Mont-Saint-Hilaire. L’intérêt qu’il porte à l’histoire de sa famille – les Vandandaigue dit Gadbois, qui ont occupé une place de choix dans l’histoire de Belœil et de Saint-Hilaire – l’a amené à se passionner pour la généalogie et l’histoire. Il présente ici la seconde partie d’une étude primé lors du concours Percy-W.-Foy 1982 de la Société d’histoire de la vallée du Richelieu. La première partie a paru dans le numéro précédent des Cahiers.

À propos de l’origine du nom de Belœil, par Pierre Lambert

L’auteur est membre du bureau de direction de la Société d’histoire de Belœil–Mont-Saint-Hilaire et collaborateur régulier aux Cahiers. Il fait le point sur l’origine très discutée du nom de Belœil et apporte de nouveaux éléments au dossier. Le texte est accompagné d’une bibliographie à peu près complète sur la question.

La maison Ledoux-Bernard, par Pierre Chagnon

L’auteur, qui réside à Otterburn Park, est professeur à la Régionale de Chambly. Intéressé par la conservation du patrimoine, il suivait, au printemps de 1981, le cours Architecture traditionnelle et habitat québécois à l’Université du Québec à Montréal. Il réalisa à cette occasion une étude sur la maison Ledoux-Bernard, la plus vieille maison de Belœil connue à ce jour. Il présente ici l’essentiel de sa recherche.

19 en stock

Catégorie :