Cahier – numéro 124 – février 2021

10.00 $

La Société d’histoire et de généalogie de Belœil—Mont-Saint-Hilaire a publié son 124e Cahier d’histoire, reconnaissable à la splendide illustration, en couverture, du regretté Francis Back qui représente un canot de « voyageurs ». Le cahier de 48 pages contient deux articles : « De Michillimakinac à Chambly, la vie d’Antoine Ménard, voyageur et habitant », d’André Gousse, et « François Noiseux, prêtre, et son réseau familial », de Réal Houde. Ces articles intéresseront spécialement les personnes que les débuts de la Nouvelle-France fascinent ainsi que les amateurs de généalogie.

C’est en préparant un article sur la milice de Chambly qu’André Gousse a découvert Antoine Ménard, un de ces « remarquables oubliés », comme le dit si bien l’anthropologue Serge Bouchard. Poursuivant ses recherches, André Gousse a esquissé un portrait plus étoffé de cet homme aux origines métisses qui a pratiqué le dur métier de voyageur jusqu’aux confins de la Mer de l’Ouest tout en cultivant sa terre, d’abord à Boucherville, puis à Chambly, où il a su gagner le respect des autorités et de ses concitoyens au temps de la Nouvelle-France.

Dans le second article, Réal Houde raconte les origines du réseau familial de François Noiseux, prêtre doté d’un sens des affaires remarquable qui lui permet d’exercer un rôle de premier plan dans notre région notamment, quelques années après la Conquête. Ce prêtre aurait sans doute pu connaître un avenir plus prestigieux n’eut été de ses origines entachées par les délits de son grand-père, Étienne Noiseux, et de son grand-oncle, Jean Noiseux. L’auteur explore les chemins honorables qu’ont pris leurs descendants en Mauricie, dans Lanaudière et en Montérégie.

On reconnaîtra le 124e Cahier d’histoire à l’illustration de Francis Back en couverture, Canot du maître, 2002, qui illustre l’article d’André Gousse sur le voyageur Antoine Ménard. Crédit : Francis Back © Raphaëlle et Félix Back.

146 en stock

Catégorie :